Username
Password

Madagascar

Coalition Paysanne de Madagascar (CPM) - Firaisankinan'ny Tantsaha eto Madagasikara 

 

  

 

 

 

 

 

 

INFORMATION GENERALE

Contacts

Adresse : Lot VB 71 GA Ambatoroka, 101 Antananarivo -Madagascar

Adresse e-mail : cpm@moov.mg

Numéro de téléphone : + 261 20 22 266 15

Nom du Président / Chef élu : Louis RANDRIANONY

Adresse e-mail du Président / Chef élu : ftmtk@moov.mg 

Numéro de téléphone du Président / Chef élu : +261 33 29 378 97

Nom du Secrétaire, Directeur ou Gestionnaire : Jean Berthin RABEFENO

E-mail du Secrétaire, Directeur ou Gestionnaire : jb.rabefeno@gmail.com

Numéro de téléphone du Secrétaire, Directeur ou Gestionnaire : :+261 34 05 015 62

Site web :  http://cpm.mg

Social Media :Facebook

 

Couverture géographique

Couverture géographique : Nationale (les 22 régions du Madagascar)

 

Création et nature de l’organisation

Date de création : Novembre 2001

Contexte de création : La CPM fut initiée par 5 organisations paysannes (Confédération des Agriculteurs Malagasy – FEKRITAMA, Solidarité Coopérative des Agriculteurs et Eleveurs - SCAE, Comités de gestion Communautaire des eaux potables – KPI/FIKRIFAMA, Mutuelles d’Epargne/Crédit des Agriculteurs - TITEM,Mouvement des Jeunes Ruraux Catholiques Malagasy – FTMTK) en mettant en place un Comité Préparatoire pour sensibiliser les Organisations Paysannes (OP) dispersées à se regrouper dans une coalition avec pour vocation principale de rehausser le rôle des paysans dans le processus du développement rural.

Avec l’appui d’Agriterra, ce Comité Préparatoire a pu organiser un atelier national des OP du 7 au 9 Novembre 2001 auquel 70 OP venant des 20 régions du pays ont été représentées. Le thème central de débat à cet atelier fut: “ Stratégie d’implication des paysans dans le processus de mise en œuvre des politiques du développement rural”. Après des échanges d’informations, des réflexions communes et analyse de la situation et du rôle que devraient jouer les organisations dans le processus du développement rural à Madagascar, les participants ont décidé de mettre en place une plateforme dénommée: “Coalition Paysanne de Madagascar”.

Statut juridique :  La CPM est une association à but non lucratif régie par l’ordonnance 60.133 du 03 octobre 1960 (Récépissé N° 16/02-MI/SPAT/ANT/ASS du 14 Janvier 2002).

 

MEMBRES

Organisations membres

Nombre des organisations membres (pour les Unions et Fédérations) : 11 642 (donnés CPM 2016)

Type des organisations membres : Associations, coopératives, unions, communautés de bases et associations des usagers de l’eau

Noms des principales organisations membres :

  • MANAVOTEGNA (association d’éleveurs de caprins et agriculteurs de maïs) - Région Sud Ouest;
  • MIARA-MIENTANA (association d’éleveurs de poulets locaux) – Région Analanjirofo;
  • FELANJIROFO (coopérative des vendeurs de produits d’exportations et de transformation alimentaire) – Région Analanjirofo;
  • FRAISE AMBATOFOTSY (coopérative agriculteurs de fraises) - Région Analamanga;
  • IMERINA MIVOATRA (association des Usagers de l’Eau – gestion de l’eau) – Région Analamanga;
  • MARANDRAVY (association des Usagers de l’Eau – Coalition de gestion de l’eau) – Région Melaky;
  • UPTM (union des pêcheurs) – Région Melaky;
  • MANIRISOA UNION (union des pêcheurs, agriculteurs de pommes de terre et fruits) - Région Amoron’i Mania;
  • LOVANTSIKANIALA (communautés de base œuvrant sur l’environnement, l’agriculture, l’élevage) – Région Amoron’i Mania;
  • FEKRITAMA;
  • RAFA (Rano sy Fampandrosoana);
  • FTMTK (Fikamabanan’ny Tanora Malagasy Tantsaha Katolika) ;
  • TITEM (Mutuelles d’Epargne/Crédit des Agriculteurs)

Membres individuels

Nombre des agriculteurs/producteurs individuels membres :147 022 (donnés CPM 2016)

Type de membres : agriculteurs familiaux

Nombre de femmes agricultrices/productrices membres : 72 571

 

GOUVERNANCE ET STRUCTURE

Organes directeurs :

  • Niveau national : Assemblée Générale, Comité d’Orientation et de Réflexion et de Suivi, Bureau National (composé par (Président, deux Vice-présidents, un Secrétaire Général, un Trésorier National, deux Conseillers) assisté par la Coordination Nationale (dont les membres sont recrutés par le Bureau National selon les besoins des tâches et activités envisagées);
  • Niveau régional : Bureau régional au niveau de chaque région (GTDR).

L’Assemblée Générale est l’organe suprême de la CPM composée de 66 représentants de chaque région GTDR et de tous les membres du Comité d’Orientation, de Réflexion et de Suivi ainsi que le Bureau National. Chaque région dispose d’une Assemblée Régionale qui élit les membres du Bureau Régional

Organisation : Le Bureau régional chapeaute l’ensemble de la région.  Les organisations membres de la CPM à la base sont regroupées au niveau de chaque district (délimitation administrative). Les communes sont les zones d’intervention de la CPM régionale.

 

OBJECTIFS ET MISSION

Plan stratégique :Le Plan Stratégique 2014-2018 de la CPM est basé sur les axes stratégiques suivants : (1) la CPM intègre et tire profit du processus de rénovation du Pays par la considération de ses idéaux ; (2) l’amélioration de l’environnement des exploitations paysannes favorise le développement local ; (3) les structures CPM évoluent pour conduire et maîtriser leurs rôles d’acteur de développement.

Objectifs de l’OP : La CPM a pour objet :

  • De sensibiliser les paysans à s’organiser et à promouvoir la professionnalisation du métier d’agriculteur afin de se responsabiliser grâce au développement associatif de leurs organisations ;
  • D’échanger des informations, de se partager les expériences professionnelles, de réfléchir ensemble pour trouver les moyens de s’épanouir face aux contraintes qui bloquent le développement rural ;
  • De défendre les droits et intérêts fondamentaux des paysans dans toutes les instances qui les concernent directement et dans toutes celles liées au développement rural ;
  • De représenter et se faire le porte-parole des paysans dans toutes les instances qui les concernent directement et dans toutes celles liées au développement rural.

Mission et Vision de l’OP :La CPM est une plateforme de concertation, d’échanges d’expériences, d’information et de savoir-faire entre paysans, leur permettant de réfléchir ensemble pour trouver les moyens de promouvoir le développement rural et l’environnement dans la solidarité.Le principe fondamental de la CPM est qu’il n’y a « pas de développement harmonieux rapide et durable en milieu rural sans la participation effective des paysans dans la conception, dans l’exécution et dans le suivi de la mise en œuvre des politiques ».La vision de la CPM est : « Paysans évoluant en liberté dans des structures et œuvrant pour la souveraineté du Pays. »

 

AREAS D’INTERVENTION ET ACTIVITES

Areas/secteurs d’intervention principaux : représentation et plaidoyer, renforcement des capacités des membres, circulation de l'information et la facilitation de partenariats pour les membres.

Activités principales :

Représentation et plaidoyer

·       Participation à l’élaboration des politiques. Depuis 2009, la CPM et ses membres travaillent à l'élaboration d'un document de politique agricole favorable au développement de l'agriculture familiale malgache et des organisations paysannes. Une première version intitulée « Mise à Jour de la Proposition Agricole à Madagascar » a été proposé en décembre 2009 avec pour objectif d’atteindre l’autosuffisance alimentaire et un positionnement sur les marchés régional et international ;

·       La CPM mène des plaidoyers sur les questions liées à l’accaparement des terres, la gestion du foncier, la souveraineté alimentaire, la mise en marché des productions, l’accès au crédit, la bonne gouvernance ;

·       La CPM prône le développement de l’intégration régionale du pays dans les différents systèmes et accords préférentiels conduisant à des situations mutuellement avantageuses (Common Market for Eastern and Southern Africa (COMESA), Southern African Development Community (SADC), Accords de Cotonou, Afrique, Caraïbes, Pacifique (ACP)/Union Européenne (UE), African Growth and Opportunity Act (AGOA), Nouveau partenariat pour le Développement de l’Afrique (NEPAD).

Renforcement des capacités des OP membres et appui conseil.

·       Formation. La CPM produit et met à disposition de ses membres des outils adaptés leur permettant d’autogérer les activités qu’ils entreprennent suivies d’ateliers de formation de formateur dans les domaines suivants : (i) gestion d’une organisation (association, union, Fédération) ; (ii) gestion de coopératives agricoles de base ; (iii) gestion de mutuelles locales d’épargne et de crédit autogérées ; (iv) technique de communication et de négociation ; (v) diagnostic paysan et formulation de projet ;

·   Suivi et appui technique aux activités menées par les organisations paysannes (OP) membres: à la demande des OP membres, la CPM, tant au niveau national que régional, assure: (i) le suivi permanent des projets de développement menés par ses membres à la base (audit stratégique et financier; évaluation technique des projets; mise en forme des rapports de résultats) ; (ii) appui technique dans la réalisation des projets (formation en gestion, en production et en marketing) partant des besoins et intérêts exprimés.

Gestion des savoirs et circulation d’information. La CPM joue un rôle d'interface entre les OP membres et les partenaires sociaux, économiques, financiers et politiques du développement rural. Par exemple, elle mène les actions suivantes :

  • Organisation des échanges OP/OP et voyages d’études ;
  • Mise en place des bases de données des organisations paysannes membres et mise à disposition/publication des données aux partenaires susceptibles d’être intéressées ;
  • Production d’informations sur les partenaires sociaux, économiques et financiers et mise à disposition de ces informations aux OP membres ; 
  • Collecte d’informations sur l’évolution du monde rural (projets, innovations, décisions politiques, etc.) et diffusion de ces informations aux OP membres et aux partenaires du développement rural;
  • Edition du journal « Firaisankina », et du journal électronique mensuel « la coalition paysanne » et production des émissions radiophoniques visant à diffuser informations sur les thèmes d’actualité liés au développement rural.

Dimension sociale. La CPM assure un rôle social à travers des actions de lutte contre le VIH/SIDA, le développement de l’éducation, la mobilisation des jeunes agriculteurs et l’amélioration du genre. 

Principaux produits des membres :Cultures vivrière, maraichère, de rente– apiculture, pisciculture, élevages caprin, bovin, porcin

 

PARTENARIATS

Partenariats principaux : Agence Française de Développement (AFD), Centre Technique de Coopération Agricole et Rurale (CTA), Direction du développement et de la coopération (DDC), Développement etPaix, Entraide & fraternité, FriedrichEbert Stiftung (FES), Fonds International de Développement Agricole (FIDA), GIZ (Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit), Union Européenne (UE).

Projets principaux :

  • Programme d’ Appui aux Organisations Paysannes Africaines (PAOPA) 2013-2017, (financé par FIDA, UE, DDC, AFD) visant soutenir le renforcement des capacités des organisations paysannes africaines ; La CPM participe au PAOPA en tant que membre deSouthern African Confederation of Agricultural Unions (SACAU);
  • Mobilisation des paysans de la région Boeny à défendre leurs intérêts sur le foncier (2013 – 2016), financé par Développement et Paix. Il s’agit d’accompagner les paysans à l’obtention de certificat foncier, renforcer les Communes du district de Soalala à mettre en place des guichets fonciers ;
  • Promouvoir la transition des systèmes agricoles et alimentaires vers la Souveraineté Alimentaire  (2014 -2016), financé par Entraide et Fraternité ;
  • Renforcer les capacités des petits producteurs pour un meilleur accès aux marchés (ESFIM) (2008-2013) (financement AgriCord, FIDA et coopération des Pays Bas), dont l’objectif est d’améliorer les conditions politiques et structurelles pour faciliter l’accès des petits paysans au marché et à la commercialisation des produits agricoles ; La CPM a été choisie en tant que partenaire malgache pour la mise en œuvre de la composante collaborative d’ESFIM du 2009 à 2012.

Adhésion à des autres organisations : La CPM est membre de : SACAU et par ce biais de l'Organisation panafricaine des agriculteurs (PAFO) ; International Land Coalition (ILC) ; La Via Campesina ; Eastern and Southern Africa Small Scare Farmer’s Forum (ESAFF) ; GSDM professionnel en agro écologie ; Solidarité des Intervenants sur les Fonciers (SIF) ; Mouvement ROHY ; Association AFAKA ; Coalition Nationale Malgache pour l’Education Pour Tous (CONAMEPT), auprès de la présidence en charge de l’Agriculture et de l’Elevage.

 

SOURCES D’INFORMATION PRINCIPALES, PUBLICATIONS ET PRODUITS

  • AgriCord, FIDA, Fert, Mapping des organisations paysannes à Madagascar, 2008 ;
  • CPM, Dépliant de la CPM. Disponible ici
  • CPM, Manuel de Procédures Administratives, Comptables et Financières.Disponible ici
  • CPM, Rapport Technique de l’Etude sur les thèmes : Elaboration de base de données ; Formation sur la chaîne de valeur ; Mise en place de la sécurité alimentaire et augmentation des revenus des paysans, 2013. Disponible ici;
  • CPM, Mise à jour de la proposition de Politique Agricole à Madagascar, 2009. Disponible ici
  • CPM/Fédération Internationale Des Producteurs Agricoles, Programme Empowering Smallholder Farmers access in market, Proposition De Projet National De Recherche Collaborative Cas De Madagascar. Disponible ici;
  • CPM, Etude sur le changement climatique, juin 2010.  Pistes d’actions en faveur de l’Agriculture. Disponible ici
  • Entraide et Fraternité, Vidéo sur la CPM. Disponibleici ;
  • FIDA/PAOPA, Final Report of the SFOAP Pilot Phase (comprenant des études de cas sur les expériences réussites), 2013. Disponible ici.
  • Rakotoarizaka M., Razakamampionona R., Rapport technique de l’Etude sur les thèmes du renforcement des capacités des agricultures à la prise de décision dans la vente de produits agricoles et le mécanisme d’information sur le marché et la gestion de l’offre, novembre 2011. Disponible ici ;

 

Dernière mise à jour : Octobre 2016