Username
Password

Togo

 

Coordination Togolaise des Organisations Paysannes et de Producteurs Agricoles (CTOP)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

INFORMATION GENERALE

Contacts

Adresse : Bè Klikamé à Lomé, BP 20 046 Lomé - Togo

Adresse e-mail :ctop03@yahoo.fr

Numéro de téléphone : +228 22 51 74 42

Nom du Président / Chef élu : Sandou Assimarou GNASSINGBE

Adresse e-mail du Président / Chef élu : assimarou2004@yahoo.fr  

Numéro de téléphone du Président / Chef élu : +228 90 32 24 07 / 90 16 31 71

Nom du Secrétaire, Directeur ou Gestionnaire : Kodzo Elom ZOGAN

E-mail du Secrétaire, Directeur ou Gestionnaire : arthurozog@yahoo.fr

Numéro de téléphone du Secrétaire, Directeur ou Gestionnaire : +228 90 00 95 56

Site web :www.ctoptogo.org

Social Media :https://www.facebook.com/CTOPTG

 

Couverture géographique

Couverture géographique : Nationale. La CTOP couvre l’ensemble du territoire national à travers ses organisations membres, ses 5 Coordinations Régionales des Organisations Paysannes et de Producteurs Agricoles (CROPPA) et un réseau d’une centaine de techniciens et de conseillers actifs au sein des faitières.

 

Création et nature de l’organisation

Date de création : 10 juillet 2001

Contexte de création : C’est avec le support de la chambre d’agriculture que le 10 juillet 2001, la CTOP a vu le jour sous l’impulsion d'un groupe d’organisations de producteurs avec la volonté de se doter d’un cadre de concertation ayant pour mandat de représenter et défendre les intérêts des producteurs agricoles au Togo.

Statut juridique : Association à caractère professionnel. Elle est reconnue officiellement en tant qu’association sous la loi 1901 sous le numéro 1472/MATD-SG-DAPOC-DOCA du 19 décembre 2005.

 

MEMBRES

Organisations membres

Nombre des organisations membres (pour les Unions et Fédérations) : 17

Type des organisations membres : organisations paysannes associatives ou syndicales couvrant une filière ou un territoire (voir ici pour plus de détails) :

Noms des principales organisations membres :

- Amélioration et Développement des exploitations Agropastorales (ADEPAP) ;

- Association Nationale des Professions Avicoles du Togo (ANPAT) ;

Association Paysanne pour la Communication des Ruraux (APCR) ;

Centrale des Producteurs de Céréales du Togo (CPC Togo;

Fédération Nationale des Organisations Maraichères du Togo (FENOMAT) ;

-Fédération Nationale de Groupements de Producteurs de Coton (FNGPC-COOP CA) ;

Fédération des Organisations Paysannes des Savanes (FOPAS) ;

Fédération des Unions de Producteurs de Café-Cacao du Togo (FUPROCAT) ;

Mouvement Alliance Paysanne du Togo (MAPTO) ;

Réseau des centrales d’Autopromotion Paysanne (RECAP) ;

Réseau National des Organisations Paysannes (RENOP;

- Union des Coopératives de Pêche Maritime (UNICOOPEMA) ;

- Réseau des Jeunes Producteurs et Professionnels Agricoles du Togo (REJEPPAT) ;

Fédération Nationale des Professionnels de la Filière Bétail et Viande du Togo (FENAPFIBVTO) ;

- Réseau des Promotrices Agro-alimentaires du Togo (REPROMAT) ;

- Réseau National des Femmes Agricultrices du Togo (RENAFAT) ;

- Réseau National des Producteurs de Semences Certifiées du Togo (RNPSCT).

 

Membres individuels

Nombre des agriculteurs/producteurs individuels membres : près de 500 000 membres

Type de membres : Faîtières d’OP

Nombre de femmes agricultrices/productrices membres : 30% des membres

 

GOVERNANCE ET STRUCTURE

Organes directeurs : Assemblée Générale ; Conseil d’Administration (CA) ; Comité de contrôle et de surveillance ; Secrétariat exécutif.

Organisation : Le dispositif opérationnel de la CTOP se décline à plusieurs niveaux. Au niveau central, il consiste en son secrétariat exécutif (SE). Le SE est chargé de mener toutes les activités techniques de la CTOP conformément aux décisions du CA. Au niveau régional, la CTOP a mis en place en 2013, ses représentations dans les 5 régions du Togo : les CROPPA. Les CROPPA sont des émanations de la CTOP au niveau régional et ne jouissent pas d'une personnalité juridique. Elles sont régies par les statuts de la CTOP et disposent chacune de leur règlement intérieur propre prenant en compte les spécificités régionales. Les CROPPA ont pour mandat de :

  • Contribuer à la structuration et au renforcement des capacités des producteurs et de leur organisation (groupement, association, coopératives, etc.) dans les régions ;
  • Renforcer la participation des OP à l’élaboration, la mise en œuvre et le suivi évaluation des politiques de développement au niveau local ;
  • Veiller à l’accès aux informations, aux facteurs de production et au crédit par les producteurs ;
  • Veiller à une meilleure mise en marché des produits agricoles de la région ;
  • Contribuer à la transformation des produits.

Le Collège des Femmes est un espace au sein de la CTOP dédié à la concertation, aux échanges, et à la réflexion sur les préoccupations spécifiques des femmes agricultrices / rurales. Il se veut une entité dynamique de mobilisation et de propositions stratégiques au service de l’épanouissement des femmes agricultrices / rurales du Togo.

Le Collège des jeunes rassemble les jeunes de toutes les faîtières membres de la CTOP. Il prend en compte les préoccupations spécifiques de la masse juvénile en termes de questions liées au secteur agricole. La principale vision de ce Collège consiste à œuvrer à l’amélioration des conditions de vie et de travail des jeunes producteurs et professionnels agricoles au Togo

 

OBJECTIFS ET MISSION

Plan stratégique : la CTOP a élaboré en 2011 un plan stratégique quinquennal (2012-2016) dont les principaux objectifs sont : 

  • Renforcer la représentativité et la gouvernance de la CTOP et de ses faitières membres ;
  • Renforcer les capacités de participation des OP aux processus locaux, nationaux et régionaux d'élaboration, de mise en œuvre et de suivi évaluation des politiques et programmes de développement agricole ;
  • Soutenir la promotion des initiatives économiques des OP par une meilleure valorisation des produits agro-sylvo-pastoraux et halieutiques ;
  • Protéger les ressources naturelles, s'adapter aux changements climatiques et lutter contre le VIH SIDA.

Objectifs de l’OP : la CTOP a pour objectif de promouvoir et de défendre en permanence la valeur d’une agriculture professionnelle, compétitive et durable au service des exploitations agricoles paysannes familiales.

Mission et Vision de l’OP : la CTOP s’est fixée comme ambition « d’être d’ici 2020, un réseau dynamique, crédible fortement ancré à la base et participant efficacement à l’élaboration, la mise en œuvre et le suivi-évaluation des politiques à tous les niveaux du pays et rendant des services appropriés à ses membres ».

 

AREAS D’INTERVENTION ET ACTIVITES

Areas/secteurs d’intervention principaux : Plaidoyer, Renforcement des capacités des membres, Facilitation de l'accès des membres aux services économiques.

Activités principales :

·       Plaidoyer. La CTOP joue le rôle de porte-parole du monde paysan et d’interlocuteur des pouvoirs publics, assurant des plaidoyers sur les thèmes suivants: l’instauration d’unités de mesure conventionnelle dans la ventre de produits agricoles, le financement de l’agriculture, l’implication des organisations paysannes dans l’élaboration et la mise en œuvre des programmes de développement agricole, la prise en compte de l’agriculture familiale dans le 10ème Fonds Européen de Développement (FED) de l'Union Européenne (UE). Dans le but de commenter et d’argumenter ses prises de position et ses sujets de plaidoyer, la CTOP réalise fréquemment des études, comme le diagnostique des unités de transformation agroalimentaires (oléagineux, fruits et légumes), l’état des lieux sur l’accès aux intrants et l’accaparement des terres, un manuel d’information sur les procédures d’exportation des céréales, le profilage des organisations paysannes (filières élevage et pêche) et une capitalisation sur les exploitations familiales de la filière maïs. En 2015, la CTOP a, dans le cadre du Projet d’Appui à la Société Civile et à la Réconciliation Nationale (PASCRENA), conduit un processus de plaidoyer qui a abouti à l’adoption d’un nouveau guide de vulgarisation de l’Acte Uniforme de l’Organisation pour l'Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (OHADA) relatif au droit des sociétés coopératives et sa diffusion sur l’ensemble du territoire.

·       Participation à l'élaboration des politiques et analyse. La CTOP a participé à l’élaboration de la politique agricole de l’Union économique et monétaire ouest-africaine - UEMOA (PAU) et de la Communauté Economique des États de l'Afrique de l'Ouest CEDEAO (ECOWAP) à travers des consultations organisées par le Réseau des organisations paysannes et de producteurs de l'Afrique de l'Ouest (ROPPA). La CTOP a apporté sa contribution dans l’élaboration du Programme National d’Investissement Agricole et de Sécurité Alimentaire (PNIASA) en participant au diagnostic du secteur et aux différents ateliers de validation et de signature du cadre partenarial. La CTOP et ses faîtières ont aussi participé au processus d’opérationnalisation du PNIASA en participant, aux côtés des experts de la Food and Agriculture Organisation (FAO), à des missions d’identification des actions et à la formulation du Projet d’Appui pour le Développement Agricole au Togo (PADAT), du Projet d’Appui au Secteur Agricole (PASA) et au Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest – Composante Togo (PPAAO Togo) (voir dessous pour plus d’informations). La CTOP a participé au processus d’élaboration de la Politique agricole 2016-2030 et prend part activité à son opérationnalisation. Depuis juin 2016, la CTOP a mis en place une cellule d’analyse et de suivi des politiques.

·       Renforcement des capacités des membres. A travers de son dispositif institutionnel décentralisé et de son réseau de techniciens pour la plupart issus des OP membres, la CTOP apporte un appui/conseil/formation à ses membres sur diverses thématiques (formation des équipes techniques et des élus en gouvernance, gestion financière et comptable, élaboration de plan d’affaires, gestion axée sur les résultats, formation en production d’alevins et gestion de ferme piscicole). En outre, elle accompagne les OP dans leur processus de mutation en sociétés coopératives conforment à l’OHADA (146 unions d’organisations paysannes en 2013 dans le cadre du PADAT). La CTOP a appuyé l’organisation également des ateliers de réflexion et de restructuration des faîtières de pêcheurs (UNICOOPEMA), aviculteurs (ANPAT) et éleveurs bovins viande / lait (ADEPAP). En 2014, la CTOP a formé dans le cadre du PADAT, 889 leaders paysans de 147 unions d’OP (451 administrateurs sur le leadership et les outils de gestion d’une part et 438 membres des comités de contrôles sur comment préparer, conduire et faire un rapport de contrôle) dont 365 femmes (41%).

·       Facilitation de l'accès des membres aux services économiques. La CTOP joue un rôle de facilitateur dans l’accès de ses membres aux services économiques à travers la capitalisation et la diffusion des expériences, la participation aux foires agricoles, la mise en place de cadre de concertation filières, et la facilitation de l’accès des membres au financement. Elle conduit également des opérations pilotes d'appui à la transformation agro-alimentaire de ses membres. Par exemple, dans le cadre du projet Lutte contre la pauvreté et l’insécurité alimentaire en milieu rural à travers l’intensification et la valorisation de la production agricole financé dans le cadre de la coopération décentralisée avec l’Italie entre 2007 - 2010, la CTOP a accompagné trois unions de producteurs de maïs à Témédja, de fonio à Hehiatro et de tomate à Kara et deux groupements féminins spécialisés dans la transformation de soja à Niamtougou et d’huile de palme à Kpélé Govié. La CTOP met aussi en œuvre, le Projet Partenariat entre la Recherche et les Organisations Paysannes pour l’amélioration de la Qualité des produits transformés à base du soja - PROPAQ (2014-2016) financé par le CORAF/WECARD qui appui trois unités de transformation du soja par les coopératives de femmes à Kaboli (coopérative Irewolè), Kara (coopérative EDEF) et Dapaong (coopérative Poob N’Kpaat). Des initiatives de facilitation de l’accès au crédit de moyen et long terme sont en cours depuis 2012 à la suite d’un accord tripartite intervenu entre la CTOP, Institutions de microfinance (IMFs) togolaises (L’Union Rénovée des Caisses Locales d'Epargne et de Crédit - URCLEC et La Faîtière des unités de coopératives d'épargne et de crédit du Togo - FECECAV) et les Banques de Crédits Coopératif Italiennes (BCC).

·       Commercialisation du Maïs. La CTOP a s’est illustré en 2013 sur la question de la commercialisation du maïs. Elle a animé une réflexion conjointement avec le Programme alimentaire mondial (PAM), l'UE et le Ministère de l'Agriculture de l'Elevage et de la Pêche (MAEP) pour promouvoir l'achat direct du PAM avec les OP du Togo. Il a été ainsi révélé que le blocage à l'adoption de telles pratiques se situait au niveau du Gouvernement qui réalisait les achats locaux à travers l'ANSAT qui elle-même revendait au PAM. La CTOP a donc développé un argumentaire de plaidoyer pour redonner à l'ANSAT ses attributions initiales, c'est à dire son rôle dans la confection de stocks de sécurité et stocks publics ainsi que son rôle régulateur via une possibilité d'intervention pour la stabilisation des prix en cas de volatilité.

Principaux produits des membres : multi-secteur.

 

PARTENARIATS

Partenariats principaux: Gouvernement du Togo, Ministère de l'Agriculture de l'Elevage et de l’Hydraulique (MAEH), Agence Française de Développement (AFD), AfDI, AgriCord,Banque d'investissement et de développement de la CEDEAO (BIDC), Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD), Coopération italienne, Coopermondo, Direction du développement et de la coopération (DDC), Conseil ouest et centre africain pour la recherche et le développement agricoles (CORAF/WECARD), FIDA, Global Agriculture and Food Security Program (GAFSP), Programme alimentaire mondial (PAM), SOS Faim, Union Européenne, VECO WA.

Projets principaux :

Adhésion à des autres organisations : ROPPA,La via Campesina, Cadre de concertation OP/OSC sur le secteur agricole au Togo

 

AUTRES INFORMATIONS :

 

SOURCES D’INFORMATION PRINCIPALES, PUBLICATIONS ET PRODUITS

  • AgriCord, agroinfo.net ;
  • CTOP, site web
  • CTOP, Rapport d’étude de l’état des lieux de l’accaparement des terres agricoles au Togo, Juillet 2010. Disponible ici.
  • CTOP,Etat des lieux sur l’accès des producteurs aux intrants agricoles au Togo, 2010. Disponible ici
  • CTOP,Manuel d’information et d’orientation pour l’exportation des céréales au Togo, 2010. Disponible ici
  • ROPPA, CTOP Togo : Projet De Mise En Place De L’observatoire Des Exploitations Familiales Au Togo, Presentation PPT, 2015. Disponible ici.
  • ROPPA, Rapport Du Representant De La Societe Civile Africaine Au Comite De Pilotage Du GAFSP, 2012. Disponible ici.
  • PAOPA,site web.
  • PASCRENA,Fiche de présentation de la CTOP.

 

Dernière mise à jour : Juillet 2016