Username
Password

Burundi

Confédération des Associations des Producteurs Agricoles pour le Développement (CAPAD)

 

 

 

 

 

 

 

 

INFORMATION GENERALE

Contacts

Adresse : Q.Rohero II, Avenue KUNKIKO n° 27, BP 24 Bujumbura - Burundi

Adresse e-mail : capad_shirukubte@yahoo.fr

Numéro de téléphone : +257 22 21 79 02 / +257 76 652 176

Nom du Président / Chef élu : MIBURO Mathias

Adresse e-mail du Président / Chef élu :capad_shirukubute@yahoo.fr

Numéro de téléphone du Président / Chef élu : +257 71 139 075

Nom du Secrétaire, Directeur ou Gestionnaire : Annick Sezibera

E-mail du Secrétaire, Directeur ou Gestionnaire : sezannick@yahoo.fr  

Numéro de téléphone du Secrétaire, Directeur ou Gestionnaire : +257 76 652 176

Site web :http://www.capad.info

Social Media : https://www.facebook.com/Capad-263138277073396/?fref=ts

Couverture géographique

Couverture géographique : Nationale (67 communes / 15 provinces)

Création et nature de l’organisation

Date de création : 31 décembre 2003

Contexte de création : La CAPAD a été initiée par des groupements d’agriculteurs et d’éleveurs du milieu rural qui travaillaient ensemble depuis 2000. Elle fait suite à la dissolution du Mouvement pour l’Autopromotion des Associations paysannes du Burundi (PRAUTAO) suite à des problèmes en matière de gestion financière. Avec plus de 15 ans d’expérience, la CAPAD est devenue une structure paysanne qui œuvre pour la promotion d’un leadership paysan capable de défendre leurs intérêts, la réconciliation des burundais autour des activités agricoles et d’élevage ainsi que le développement de l’entreprenariat rural pour accroître les revenus des ménages des exploitants agricoles familiaux et ainsi améliorer leurs conditions de vie. 

Statut juridique : La Confédération est une association sans but lucratif agréé par l’Ordonnance Ministérielle n° 530/1593 du 31 décembre 2003.

 

MEMBRES

Organisations membres

Nombre des organisations membres (pour les Unions et Fédérations) : 108 (donnés CAPAD 2016)

Type des organisations membres : Groupements Pré Coopératifs / organisations de base

Noms des principales organisations membres :

PROVINCE

COMMUNE

NOM DE LA COOPERATIVE

FILIERE

Membres

F

M

1

Bubanza

Gihanga

Caprimu

Riz

3 978

2217

1 761

2

Bubanza

Mpanda

Twizigiranire

Riz

53

33

20

3

Bubanza

Mpanda

Terimbere

Riz

159

87

72

4

Bubanza

Mpanda

Rwizumwimbu

Riz Et Lait

3 250

2 864

386

5

Bubanza

Bubanza

Rumuri

Manioc

138

104

34

6

Bubanza

Bubanza

Kaze

Riz

265

183

82

7

Bubanza

Gihanga

Kerebuka Dukore

Riz

263

147

116

8

Bubanza

Mpanda

Dukundibikorwa

Riz

569

356

213

9

Bubanza

Musigati

Turikumwe

Manioc

364

203

161

10

Bubanza

Rugazi

Umuco

Riz

463

361

102

11

Bujumbura Rural

Isale

Dushigikirane

Cultures Maraicheres

92

65

27

12

Bujumbura Rural

Kanyosha

Twikenure

Manioc

17

6

11

13

Bujumbura Rural

Kanyosha

C.J.D.E.M.

Champignons

27

17

10

14

Bujumbura Rural

Mutimbuzi

Girumwete Dukore

Riz

158

105

53

15

Bujumbura Rural

Mutimbuzi

Kerebuka

Riz Et Lait

3 410

2861

549

16

Bujumbura Rural

Isale (Rushubi)

Dufashanye

Legumes

120

69

51

17

Bujumbura Rural

Kanyosha (Ruyaga)

Abarwanyanzara

Manioc

220

145

75

18

Bujumbura Rural

Kanyosha (Muyira)

Dukuramaboko Mumpuzu

Legumes

220

142

78

19

Rumonge

Rumonge

Twiyungunganye

Riz Et Lait

3 170

2403

767

20

Cankuzo

Cendajuru

Dukore Twimbure

Cultures Vivrieres

2 240

1234

1 006

21

Cankuzo

Cendajuru

Twitezimbere

Riz Et Lait

2 870

1550

1 320

22

Cankuzo

Cendajuru

Kerebuka

Cultures Vivrieres

2 480

1231

1 249

23

Cankuzo

Gisagara

Komezibikorwa

Riz Et Lait

2 450

1654

796

24

Cankuzo

Kigamba

Dukore Twimbure

Cultures Vivrieres

3 420

1980

1 440

25

Cankuzo

Mishiha

Kora Ibirama

Cultures Vivrieres

3 350

2367

983

26

Cankuzo

Mishiha

Duhurikire Hamwe

Riz Et Lait

2 300

1 680

620

27

Cibitoke

Rugombo

Murimyi Terimbere

Piment

32

12

20

28

Cibitoke

Rugombo

Iteka Kuribose

Tomates

47

32

15

29

Cibitoke

Murwi

Twitezimbere

Tomates

80

49

31

30

Cibitoke

Mugina

Rutomati Tugarukire

Tomates

129

93

36

31

Cibitoke

Buganda

Haguruka Dukore

Tomates

74

50

24

32

Cibitoke

Rugombo

Rukundo

Manioc

131

64

67

33

Cibitoke

Rugombo

Girumwete

Riz

296

130

166

34

Cibitoke

Murwi

Duhurikire Hamwe

Ananas

80

46

34

35

Cibitoke

Murwi

Akanovera K'inanasi

Ananas

229

110

119

36

Cibitoke

Murwi

Dutezimbere Umwumbati

Manioc

238

220

18

37

Cibitoke

Mugina

Dukore Ibirama

Riz

162

100

62

38

Cibitoke

Buganda

Tuvyuke Kare

Riz

140

88

52

39

Cibitoke

Buganda

Umuco I Buganda

Manioc

285

196

89

40

Cibitoke

Buganda

Turwanyubunebwe

Riz Et Lait

3 500

2459

1 041

41

Cibitoke

Bukinanyana

Dushigikirane

Pomme De Terre

140

90

50

42

Gitega

Bugendana

Dukore Twimbure

Riz

605

460

145

43

Gitega

Bukirasazi

Tujimbere

Pomme De Terre

41

28

13

44

Gitega

Bukirasazi

Turwanyinzara

Manioc

18

10

8

45

Gitega

Bukirasazi

Tugende Turayaga

Mais

45

30

15

46

Gitega

Giheta

Inamuriza

Mais

30

20

10

47

Gitega

Giheta

Twunguranye Ubumenyi

Manioc

29

16

13

48

Gitega

Itaba

Garukiringo

Mais

165

102

63

49

Gitega

Makebuko

Koribirama

Riz    

3 412

1820

1 592

50

Gitega

Mutaho

Rema Twitezimbere

Riz

654

456

198

51

Karusi

Bugenyuzi

Dushigikire Uburimyi

Riz

947

630

317

52

Karusi

Gitaramuka

Shigikiruburimyi

Riz

1 133

744

389

53

Kayanza

Gahombo

Rwanyinzara

Pomme De Terre

237

166

71

54

Kayanza

Gatara

Kirinzara

Pomme De Terre

262

182

80

55

Kayanza

Gatara

Sezerinzara

Manioc

92

38

54

56

Kayanza

Kabarore

Amahoro

Pomme De Terre

201

116

85

57

Kayanza

Kayanza

Jijuka

Pomme De Terre

128

97

31

58

Kayanza

Matongo

Yagimboga

Legumes 

205

170

35

59

Kayanza

Muruta

Turahiriwe

Pomme De Terre

437

300

137

60

Kayanza

Muruta

Tsindubunebwe

Cultures Maraicheres

304

179

125

61

Kirundo

Busoni

Mucowabarimyi

Riz

553

346

207

62

Kirundo

Bwambarangwe

Abatabazi

Riz

1 770

1141

629

63

Kirundo

Bwambarangwe

Abakeburwa Bakumva

Riz

509

322

187

64

Kirundo

Kirundo

Terimbere Murimyi

Riz

70

56

14

65

Bujumbura Mairie

Kinama

Tugwizumwimbu

Riz

50

30

20

66

Bujumbura Mairie

Buterere

Dukundane

Riz

57

40

17

67

Bujumbura Mairie

Kamenge

G.A.S.D

Riz

187

120

67

68

Bujumbura Mairie

Kinama

Codariki

Riz

234

114

120

69

Bujumbura Mairie

Kanyosha-Urbain

Cooadeka

Manioc

168

98

70

70

Bujumbura Mairie

Kanyosha-Urbain

C.A.A.P

Soja

79

50

29

71

Makamba

Kayogoro

Shirukubute

Manioc

1 140

897

243

72

Makamba

Kayogoro

Kerebuka

Cultures Vivrieres

2 420

1420

1 000

73

Makamba

Kibago

Shishikara

Cultures Vivrieres

2 861

1950

911

74

Makamba

Makamba

Girumwete 

Manioc

313

200

113

75

Makamba

Makamba

Komezurugendo

Pomme De Terre

67

57

10

76

Makamba

Makamba

Bonakure

Legumes

59

37

22

77

Makamba

Nyanza Lac

Sonza Wireme

Cultures Maraicheres

75

55

20

78

Makamba

Nyanza Lac

Tubehoneza

Manioc

123

96

27

79

Makamba

Nyanza Lac

Tugwizumwimbu

Cultures Vivrieres

2 570

1198

1 372

80

Muramvya

Bukeye

Tuzamure Uburimyi

Legumes - Cereales

56

32

24

81

Muramvya

Kiganda

Tugwizumwimbu

Pomme De Terre

237

125

112

82

Muramvya

Mbuye

Duterimbere

Pomme De Terre

211

189

22

83

Muramvya

Muramvya

Turwanyubunebwe

Cultures Maraicheres

53

29

24

84

Muramvya

Muramvya

Tsimbatazuburimyi

Pomme De Terre

110

42

68

85

Muramvya

Rutegama

Dushigikirikiraya

Pomme De Terre

138

69

69

86

Ngozi

Busiga

Garukiruburimyi

Pomme De Terre

587

365

222

87

Ngozi

Busiga

Giramagara Meza

Cultures Maraicheres

99

47

52

88

Ngozi

Busiga

Tugarukire Umwumbati

Manioc

89

54

35

89

Ngozi

Gashikanwa

Garukiringo

Pomme De Terre

240

140

100

90

Ngozi

Mwumba

Shirukubute

Pomme De Terre

184

98

86

91

Ngozi

Mwumba

Abatinubana

Manioc

162

65

97

92

Ngozi

Ngozi

Jimbere

Pomme De Terre

87

50

37

93

Ngozi

Ngozi

Duhuzimigambi

Riz

70

36

34

94

Rutana

Giharo

Terimbere

Cultures Vivrieres

3 210

1943

1 267

95

Rutana

Musongati

Kora Twimbure

Cultures Vivrieres

3 222

1860

1 362

96

Rutana

Gitanga

Tsindagirabigega

Cultures Vivrieres

2 201

1360

841

97

Rutana

Gitanga

Terimbere

Pomme De Terre

31

16

15

98

Rutana

Gitanga

Giramahoro

Arachide

20

11

9

99

Rutana

Gitanga

Girumwete

Manioc

63

36

27

100

Rutana

Rutana

Shirukubute

Cultures Vivrieres

4 189

2250

1 939

101

Ruyigi

Butaganzwa

Abakutsakivi

Cultures Vivrieres

3 167

1958

1 209

102

Ruyigi

Bweru

Dukorerehamwe

Cultures Vivrieres

4 100

2150

1 950

103

Ruyigi

Butezi

Jimbere Murimyi

Cultures Vivrieres

3 230

1890

1 340

104

Ruyigi

Gisuru

Rwanyinzara

Cultures Vivrieres

3 157

1670

1 487

105

Ruyigi

Gisuru

Mabondo

Riz Et Lait

3 278

1670

1 608

106

Ruyigi

Kinyinya

Kora Twimbure

Cultures Vivrieres

4 278

2890

1 388

107

Ruyigi

Kinyinya

Kerebuka

Riz Et Lait

4 052

1984

2 068

108

Ruyigi

Ruyigi

Tuje Hamwe

Cultures Vivrieres

3 190

2065

1 125

TOTAL DES PROVINCES : 15

TOTAL DES COMMUNES : 67

TOTAL DES COOPERATIVES : 108

TOTAL DES MEMBRES: 107 570

TOTAL DES FEMMES: 66 688 (62%)

TOTAL DES HOMMES: 40 882 (38%)

Source: donnés CAPAD 2016

Membres individuels

Nombre des agriculteurs/producteurs individuels membres : 107 570 (donnés CAPAD 2016)

Type de membres : exploitants agricoles familiaux

Nombre de femmes agricultrices/productrices membres : 66 688 ce qui représente environ 62% du total (donnés CAPAD 2016)

 

GOVERNANCE ET STRUCTURE

Organes directeurs :  

·       Organes définissants les orientations politiques. Ces organes sont tous constitués par des leaders paysans délégués et élus par leurs pairs. On distingue:

-        L’Assemblée Générale, constituée par 2 représentants par coopérative (dont un homme et une femme), les membres du Comité Exécutif et les membres du Comité de Surveillance;

-        Le Comité Exécutif, constitué de 7 leaders élus pour 3 ans renouvelables une fois;

-        Le Comité de Surveillance, constitué de 3 leaders élus pour 3 ans renouvelables une fois.

·       Organe Technique. Pour mettre en exécution les programmes et décisions des organes politiques, la CAPAD a mis en place un Secrétariat Exécutif qui est constitué de cadres et techniciens. Ce secrétariat est à la tête de 4 principaux services qui sont : i) l’appui au développement de l’agriculture et de l’élevage, ii) l’appui à la promotion de l’entrepreneuriat rural, iii) L’appui-conseil aux exploitants, gestion des connaissances et accès à l’information, iv) l’appui au renforcement de capacités. Le secrétariat exécutif compte 71 cadres et agents (dont 63 personnels opérationnels et 8 personnels d’appui). Le personnel est réparti comme suit : 15 personnes au siège (dont 12 personnes opérationnels  et 3 personnes d’appui), 20 personnes dans les bureaux régionaux (dont 15 personnes opérationnels et 5 personnes d’appui), 36 personnes au niveau des communes. La CAPAD a un plan de renforcement régulier de son personnel, procède à leur évaluation des performances, dispose d’outils d’autoévaluation d’impact de ses activités et organise tous les trois ans une mission d’évaluation externe.

·       Organe de prestation de services. La CAPAD est de plus en plus sollicitée par différentes institutions/ONG et projets, pour mettre à profit son expérience dans la structuration des OP locales, la valorisation et la commercialisation de leurs produits, et l’accès aux financements. A cet égard, pour mieux répondre à ces sollicitations et continuer à s’acquitter de ses obligations auprès de ses membres, la CAPAD a mis en place une cellule dédiée aux prestations de service. Cette cellule coordonne alors toutes les actions réalisées en dehors du plan stratégique en veillant et en vérifiant que les prestations de service cadrent bien avec la vision, la mission et les objectifs de la CAPAD.

·       Système de gestion : CAPAD s’est dotée d’outils de gestion (SAGEi7), des procédures et politiques de bonne gestion administrative et financière. De plus, les comptes de la CAPAD sont annuellement audités par des auditeurs externes indépendants.

Organisation :

Organigramme institutionnel disponible ici.

Informations sur la structure du Sécretariat Exécutif disponibles ici.

OBJECTIFS ET MISSION

Plan stratégique : la CAPAD s'est dotée d'un plan strategique 2016-2018 qui succède ceux de 2013-2015, de 2010-2012 et de 2006-2009. Les axes principaux sont : i) Le développement de l’agriculture et de l’élevage, ii) La promotion de l’entrepreneuriat rural, iii) Les appuis-conseils aux exploitants agricoles, La gestion des connaissances et accès à l’information, iv) Le renforcement des capacités.

Objectifs de l’OP : (i) contribuer à la réduction de la pauvreté, (ii) encadrer les producteurs agricoles autour des filières les plus rentables dans leurs régions, (iii) éduquer les producteurs agricoles à promouvoir la culture de l’épargne, (iv) défendre les droits économiques, sociaux et culturels des producteurs, (v) favoriser l’émergence du leadership paysan, (vi) contribuer à la promotion de l’égalité des genres, (vii) inculquer aux producteurs les valeurs de tolérance, de réconciliation et de solidarité, (viii) éduquer et sensibiliser les producteurs à l’amélioration de la santé en milieu rural et à la lutte contre le VIH/SIDA et ses effets, (ix) faire participer à la protection et à la promotion de l’environnement, gage d’une agriculture durable, (x) Soutenir, encadrer et encourager les jeunes dans leurs initiatives de développement.

Mission et Vision de l’OP : La CAPAD se veut un lieu de rencontre, de dialogue et d’échange des organisations paysannes sur l’amélioration des conditions de vie en milieu rural, sur les problèmes de production agricole et sur les approches de développement du monde rural.

Vision.Une société burundaise où les paysans parviennent à couvrir leurs besoins socio-économiques par des moyens financiers et matériels générés par eux-mêmes.

Mission.CAPAD est une confédération des producteurs agricoles pour le développement qui œuvre pour la transformation de l’agriculture et de l’élevage, pour la promotion d’une agriculture durable à travers des filières porteuses et innovatrices.

Valeurs Fondamentales.La solidarité, l’entraide et l’équité

 

AREAS D’INTERVENTION ET ACTIVITES

Areas/secteurs d’intervention principaux : Plaidoyer et lobbying, renforcement des capacités, l’accès aux services économiques, la promotion de l’intensification agricole et des activités transversales, l’accès aux marchés, l’éducation à l’épargne et au crédit.

Activités principales :

Intensification de l’agriculture et de l’élevage à travers :

(i) l’appui conseil à la planification, à la gestion et à l’évaluation des campagnes agricoles, (ii) l’amélioration des connaissances des exploitants agricoles familiaux sur différents sujets tels les techniques de production, la gestion de la biomasse, la fertilité et la protection des sols, la protection de l’environnement, etc., (iii) L’appui à la production des semences et à l’amélioration des rendements, (iv) L’appui à l’élevage et le suivi de la chaine de solidarité bétail, (v) L’appui, la formation et le suivi aux paysans pilotes sur les aspects liés à l’agriculture et l’élevage, (vi) la facilitation dans l’acquisition des intrants et le développement des relations avec les autres acteurs.

Promotion de l’entrepreneuriat rural à travers :

(i) l’appui conseil sur le développement des activités économiques, (ii) l’appui conseil sur la valorisation et la commercialisation des produits agricoles, (iii) la mise en place de stratégie de mobilisation des financements en interne (Mutuelle de Solidarité) et à l’externe (crédits ou appel aux dons), (iv) le coaching dans le choix des équipements agricoles et ceux de transformation agro-alimentaires, (v) l’assistance dans la recherche des marchés d’écoulement des produits agricoles.(v) les stratégies de commercialisation et de marketing, (vi) le suivi et l’évaluation, la capitalisation ainsi que l’analyse d’impact.

L’appui-conseil aux exploitants, gestion des connaissances et accès à l’information à travers :

(i) le suivi des exploitations et outils de suivi y relatifs, (ii) les conseils sur la gestion intégrée des exploitations, (iii) la mise en place de supports de communication et d’outil de diffusion de l’information, (iv) la visibilité et la promotion des activités agricoles (les foires agricoles, expositions, etc.), (v) dialogue politique via les foras paysans à différents niveaux organisés entre leaders paysans et décideurs du secteur agricole et à travers les tables de concertation multi acteurs au sein des chaînes de valeur, (vii) la facilitation des échanges entre pairs.

L’appui au renforcement de capacités : le renforcement des capacités est transversal et permet :

(i) la bonne gestion des exploitations agricoles, (ii) la consolidation des coopératives et des sociétés coopératives en termes de gestion administrative comptable et financière, (iii) les négociations et relations de partenariat autour des activités économiques, (iv) les stratégies de commercialisation et de marketing.

Quelques Résultats obtenus :

Structuration et professionnalisation des OP locales :

  • 108 Groupements Pré Coopératifs et 33 sociétés coopératives sont fonctionnels avec un bon système de gouvernance et des procédures financières et comptables garantissant la transparence et l’équité ;
  • Existence d’une base de données sur le suivi des exploitations et cadrage des interventions, la formulation d’arguments pour le lobbying et plaidoyer en vue de mettre en place des bonnes politiques/programmes agricoles et d’un environnement permettant le développement des activités agricoles.

Intensification agricole et élevage :

  • Mise en place des approches de gestion de la biomasse et de la fertilité des sols accessibles aux petits exploitants agricoles et leur permettant d’intensifier, d’augmenter leur production agricole et d’en dégager des excédents commercialisables ; 

  • Mise en place des chaines de solidarité bétail qui ont permis à environ 6 222 exploitants agricoles d’acquérir au moins 1 vache ou 1 chèvre ou 1 porc.

Valorisation et commercialisation des produits agricoles/élevage :

  • Création d’une société coopérative de transformation, conditionnement et commercialisation de produits agricoles et de produits d’élevage, la SOCOPA. Cela constitue un bras technique et économique pour la CAPAD et ses membres ;
  • Commercialisation des produits SOCOPA sous une même marque ;

  • Mise en place des infrastructures de stockage et de transformation dans 63 coopératives : hangars de stockage, unités de transformation moyennes et grandes (rizerie, maïserie, manioc, tomates, 
etc.), équipements agricoles (motoculteurs, moissonneuse batteuse) ;
  • Initiation d’une entreprise de maintenance agricole offrant de la formation professionnelle et l’emploi aux jeunes dans le domaine de maintenance et la mécanique des équipements/unités de transformation agricole. Cette entreprise offre des services à la fois aux membres et non membres de la CAPAD ;
  • 25 coopératives produisant le riz, le maïs et le haricot à l’ouest du Burundi ont un contrat de vente avec le PAM (Projet approvisionnement des cantines scolaires par des achats locaux).

Financement agricole :

  • Des relations solides ont été nouées avec les institutions financières pour l’acquisition des équipements, le financement des campagnes agricoles (intrants de qualité), et les activités de transformation et de commercialisation ;
  • 415 mutuelles de solidarités ont été créées permettant aux plus vulnérables exclus par les systèmes classiques d’avoir accès aux financements et à l’entraide social. 


Acès à l’information et gestion des connaissances :

  • Création de 22 centres d’appui conseil et de gestion de l’information gérés de manière autonome par des coopératives ;
  • Le relais d’information et de gestion des connaissances est assuré par 108 animateurs endogènes travaillant à mis temps et 432 leaders formateurs ;
  • Un bulletin d’information bimensuel, des émissions radio mensuelles et d' un site web. 

Participation à l'élaboration des politiques et analyse. La CAPAD a influencé les décisions politiques dans de nombreux domaines, intervenant dans l’élaboration et le suivi des documents politiques comme le Programme National d’Investissement Agricole (PNIA), code foncier, loi sur les groupements). Elle a obtenu une subvention sur les engrais et une augmentation de la part du budget alloué au secteur agricole de 2,6% à 12%. Elle intervient dans les cadres de dialogue et de concertation comme avec le Groupe Sectoriel Agriculture et Développement Rural (GSADR), le Groupe de plaidoyer Agricole (GPA), le Minagri, ou sur la sécurité alimentaire et nutrition.Au niveau des partenaires techniques et financiers, la CAPAD est impliquée dans la formulation des projets du FIDA et de l’Union Européenne (UE).

Principaux produits des membres : cultures vivrières, fruits et maraichères (la pomme de terre, le manioc, les légumes, le riz, le maïs, l’arachide, le haricot jaune et le sorgho) et élevage (petit et gros bétail).

 

PARTENARIATS

Partenariats principaux : Agence Française de Développement (AFD), Association for Strengthening Agricultural Research in Eastern and Central Africa (ASARECA), Collectif Stratégies Alimentaires (CSA) (consultez la liste des projets mis en œuvre avec la collaboration de CSA ici), Agence Belge de développement (CTB), Direction du développement et de la coopération suisse(DDC), Ministère de l’ Agriculture et de l’élevage (avec lequel la CAPAD a un protocole de collaboration), Ministère de développement communal, Ministère du commerce et de l’industrie, ONGs (OXFAM, CORDAID, Agriterra, Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement (CCFD), International Fertilizer Development Center (IFDC), Solidarité Internationale pour le Développement et l’Investissement (SIDI), LVIA, les agences des Nations Unies (FIDA, Food and Agriculture Organisation, Programme des Nations Unies pour le développement), UE.

Projets principaux : 

Adhésion à des autres organisations : Forum des Organisations des Producteurs Agricoles du Burundi (FOPABU) (membre initiateur et fondateur) ; Forum pour le Renforcement des Capacités de la Société Civile Burundaise (FORSC) ; Eastern Africa Farmers Federation (EAFF) ; World Famer’Organization (WFO) ; national Land Coalition (ILC).

 

SOURCES D’INFORMATION PRINCIPALES, PUBLICATIONS ET PRODUITS

  • CAPAD, Planification stratégique 2016-2018, Août 2016
  • CAPAD, Evaluation du plan stratégique 2013-2015
  • CAPAD. Planification stratégique 2010-2012. Aout 2009, 65 pages. Disponible ici 
  • CSA. Au Burundi, la CAPAD, améliore la mise en marché du riz produit par ses membres. 16 juin 2011. Disponible ici
  • SEZIBARA A. Expérience de CAPAD dans la commercialisation du riz. Disponible ici
  • SEZIBARA A. Participation des plates-formes au dialogue politique : cas du Burkina. Disponible ici 
  • J. M. Ndayishimiye, PNIA, Role joué par CAPAD, Présentation Power Point. Disponibleici.
  • IFDC, CATALIST - Etude de cas : CAPAD. Disponible ici
  • PAEPARD, Développer des partenariats multi-acteurs autour de la recherche agricole pour le développement Améliorer la disponibilité de semences de pommes de terre de qualité: construction d’un consortium innovant au Burundi, 2013. Disponible ici

Dernière mise à jour : Septembre 2016